LA PART ANIMALE - 21es Journées cinématographiques

L'Écran

(Tout public)

DU MERCREDI 3 MARS AU LUNDI 5 AVRIL 2021

Festival dans 4 cinémas : l'Écran de St Denis, L'Espace 1789 de Saint-Ouen, Le Studio d'Aubervilliers, L'Étoiles de La Courneuve 


Depuis 20 ans, le festival Journées cinématographiques propose aux spectateurs de nombreuses projections avec des nouveautés, des films classiques, des ressorties, mais aussi des films rares ou du cinéma expérimental. Notre manifestation aborde chaque année des questions politiques et sociales à travers l’histoire du cinéma, et de nombreux cinéastes ont participé aux éditions précédentes, tels que Aki Kaurismäki, William Klein, Agnès Varda, Alejandro Jodorowsky, Jia Zhangke, Abel Ferrara, Jean-Claude Brisseau, Larry Clark, Charles Burnett, Kiyoshi Kurosawa, Patricia Mazuy...

 

À contexte exceptionnel, édition exceptionnelle !

Face à un contexte sanitaire incertain et indéniablement risqué pour les événements culturels, les Journées cinématographiques se réinventent pour exister coûte que coûte en 2021. Afin d’accueillir les festivaliers dans nos salles de cinéma en toute sécurité, nous avons décidé de décaler et d’étendre à un mois les dates de la 21ème édition, qui se déroulera exceptionnellement du 3 mars au 5 avril 2021. Nous essaierons d’anticiper l’organisation et la communication du festival au plus près de l’actualité sanitaire, afin de préserver au maximum les évènements en salle de cinéma et permettre au public d’y participer activement dans les meilleures conditions.

 

LA PART ANIMALE

 

Les Journées cinématographiques observent le monde et ses problématiques sociétales à travers le prisme du cinéma, en abordant un nouveau thème chaque année. Intitulées La Part animale, les 21es Journées cinématographiques exploreront ce qui relie l'Homme aux animaux, ou à l’animalité. Le cinéma a très tôt capté, enregistré ce monde animal si mystérieux, fait avant tout « de silences, de dissimulations et de singularités » pour reprendre les mots de l'écrivain Jean-Christophe Bailly. Dans un contexte écologique brûlant, la coexistence entre l’humain et les différentes espèces est une problématique d'actualité et un enjeu d’avenir. Que dit le cinéma de notre rapport aux animaux sauvages ou domestiqués ? Quel regard porte-t-il sur eux et dans quelles conditions capture-t-il leur image ? Avec une dimension critique et politique, cette édition met en perspective notre capacité à penser l'animalité, et notre devenir d’humanité.

 

Plus d'information sur le site officiel du festival.