Parrains et lauréats de L'Atelier 2017/2018

Découvrez les lauréats et les parrains de L'Atelier, résidence de cinéaste en Seine-Saint-Denis pour l'année 2017/2018 :

 

Les lauréats

 

Medhi Ackermann, 26 ans, vit à Pantin (93)

"Apprendre ou renforcer mes compétences dans l'écriture scénaristique, la mise en scène, la gestion des acteurs ou l'organisation d'un tournage, avoir des retours concrets sur mon travail ne peut que me permettre de progresser et d'avancer vers mes objectifs personnels. Pouvoir rencontrer des professionnels et profiter de leurs expériences, me permettra aussi, je l'espère, de franchir un cap dans la réalisation de mes projets. Cela me permettra de mieux structurer mon travail et de faire un pas de plus vers la professionnalisation."

 

 

 

 

 

 

Nadia Boudaoud, 25 ans, vit à Pantin (93)

"L'envie d'écrire et de réaliser mon premier vrai court métrage ne me quitte plus. (...) J'ai encore beaucoup à apprendre, tant sur l'écriture d'un scénario que sur le travail de réalisation. Ces ateliers représentent une immense opportunité afin de pouvoir réellement me lancer. Des conseils, un suivi, ainsi que de bonnes directions m'aideront incontestablement à l'aboutissement de mon projet."

 

 

 

 

 

 

 

 

Sami Isbai, 26 ans, vit à Bobigny (93)

"Je réaliserai mes projets quoi qu’il arrive mais la prochaine étape va être difficile, je réaliserai mon premier « vrai court métrage » que j’ai écrit et que je présenterai à des festivals de cinéma. Je ressens parfois une certaine pression étant donné que je suis le seul réalisateur/scénariste et monteur de mon équipe. Cela me rassurerait plus si je pouvais avoir un mentor plus expérimenté qui m’accompagne dans cette étape de professionnalisation."

 

 

 

 

 

Les parrains

Marina Déak

Marina Déak vit et travaille à Paris. Elle a étudié la philosophie, le chinois, a fait de la régie, de la photographie de plateau, des lectures de scénarios, des courts-métrages, deux enfants, a réalisé  Poursuite (son premier long métrage sorti en salles en mars 2011) ; elle travaille actuellement comme scénariste, pour d’autres, et pour elle-même sur de nouveaux projets. 

 

 

 
 

Arnold Pasquier

Arnold Pasquier est né en 1968 à Paris. Dès ses études d’arts plastiques et de cinéma, il réalise des essais en Super 8 et en vidéo où il développe un univers de journaux filmés et de fictions. 

À vingt ans, il se rapproche de la danse contemporaine et collabore avec des chorégraphes comme documentariste et comme danseur. Cette expérience marque la réalisation d’une œuvre où la danse tient une place importante. En 1997, il est reçu comme résident au Fresnoy, Studio national des arts contemporains à Tourcoing où il conçoit l’installation C’est ici que je donne des baisers [1998]. En 1999, il présente dans la Grande Nef du Fresnoy le spectacle C’est merveilleux. 

Il est l’auteur de nombreux films, vidéos, documentaires, fictions, mises en scène de spectacles, émissions de radio. Son travail s’articule aux croisements de ces différentes disciplines. 

 

Vincent Vizioz

Vincent Vizioz est né à Gernoble en 1975. Après avoir suivi des études littéraires, il a travaillé comme ouvrier forestier, matelot, chauffeur, puis bûcheron-élagueur. Il a réalisé son premier court métrage, Rocaille, en 2007. Suivent La Pomme de Newton en 2008 et Tremblay-en-France en 2010. Ce dernier film a été distingué dans plusieurs festivals, dont celui de Clermont-Ferrand (Grand Prix 2011). Il écrit actuellement son premier long métrage.