BIO INTERVENANTS


 

Emmanuel Devouche

Emmanuel Devouche est maître de conférences à l’Université Paris-Descartes, à l’Institut de psychologie. Ses recherches portent sur l’étude des échanges précoces mère-bébé et des rapports de ce dernier à son environnement social dès ses premiers mois.


 

Maya Gratier

Maya Gratier est professeure de psychologie à l’Université Paris Ouest Nanterre au Laboratoire Ethologie, Cognition, Développement. Elle étudie la coordination dans les interactions sociales entre le bébé et l’adulte. Elle enseigne la communication préverbale, la psychologie de la musique et la psychologie périnatale.


 

Patricia Domeau

Patricia Domeau est responsable de la crèche départementale Lucie Aubrac à Bondy qui, depuis de nombreuses années, associe les familles à des ateliers et à des projets avec des artistes. Elle a témoigné de ces expériences à travers plusieurs articles dont « Variations autour du savon à la crèche L. Aubrac » (dans Avec les parents : expériences dans les crèches de Seine-Saint-Denis, dirigé par S. Rayna, Toulouse, Érès, 2016) et « Des livres en langue des fées pour chaque enfant, à la crèche » (dans la revue Le Furet en 2016).


 

Julie Rembauville 

Julie Rembauville est, avec Nicolas Bianco-Levrin, réalisatrice de films d’animation. Tous deux accompagnent des ateliers de réalisation de films d’animation dans des écoles. Ils ont coréalisé une vingtaine de courts métrages d’animation, dont Kroak (2008), Ben Hora (2011), [R] (2011) Merci mon chien (2012) et Minoule (2014), tous remarqués dans de nombreux festivals internationaux. Ils sont également auteurs de plusieurs albums pour les enfants.


 

Myriam Lelion

Myriam Lelion, puéricultrice de formation initiale, est responsable d’un établissement d’accueil collectif Petite enfance de la Ville de Paris (19ème) depuis 2008.


 

Philippe Troyon

Philippe Troyon est depuis 2004 directeur-adjoint de Périphérie, responsable de l’éducation à l’image à destination des jeunes et des enseignants. Il a réalisé de nombreux films documentaires sur l'école pour France Télévisions et a créé en 2001 les Observatoires Documentaires dans le milieu des entreprises, des institutions, des services publics. Il est membre fondateur de la plateforme associative et participative Imaginem depuis 2008.


 

Françoise Anger et Thierry Dilger

     

Françoise Anger, artiste plasticienne/psychomotricienne, et Thierry Dilger, artiste designer sonore, sont concepteurs d’ateliers sonores et intervenants pour les tout-petits au sein de l’association Mixage fou.


 

Florian Deleporte 

Florian Deleporte a fait ses débuts professionnels dans l'animation avant de rejoindre les salles de cinéma et les festivals. Il est aujourd’hui directeur-programmateur du Studio des Ursulines, à Paris.


 

Laura Cattabianchi et Élise Schweisguth

Laura Cattabianchi est documentaliste multimédia au centre de ressources de la Gaîté lyrique, lieu de découverte de la création artistique à l'ère du numérique. Elle suit de près l'évolution de l'offre d'applications créatives sur tablettes en direction des enfants et développe la médiation autour de cette offre à travers des rencontres avec les créateurs, ainsi que par le biais d'ateliers-découverte pour les classes et les familles.

Élise Schweisguth est documentaliste spécialisée en art actuel au centre de ressources de la Gaîté lyrique où elle éditorialise les ressources en fonction de la programmation. Elle conçoit et encadre avec Laura Cattabianchi des ateliers, qui proposent des liens entre la pratique artistique, la littérature jeunesse et la richesse des applications sur tablettes.


 

Tomas Legon

Tomas Legon est docteur en sociologie de la jeunesse et de la culture, chercheur à l’EHESS. Ses recherches portent sur la sociologie de la culture (pratiques, rapports à la culture, réception des recommandations culturelles), la sociabilité et l’adolescence. Il a plus particulièrement travaillé sur la culture et la sociabilité en milieu lycéen, la réception des dispositifs sur le cinéma et des prescriptions culturelles par les adolescents. Il a mené plusieurs enquêtes sociologiques sur les pratiques de médiation des salles de cinéma et la réception de ces pratiques par les publics lycéens et jeunes adultes, en particulier pour la Région Rhône-Alpes (dispositif M‘ra).


 

Sylvain Chevreton

Sylvain Chevreton a rejoint le cinéma Le Méliès de Saint-Etienne en tant que projectionniste en 2007. Il y est aujourd’hui référent jeune public et, à ce titre, met en œuvre le dispositif Ambassadeurs Lycéens Cinéphiles.


 

Gihane Besse

Gihane Besse a travaillé en tant que chargée de communication et des relations publiques notamment pour l’atelier Paris-Carolyn Carlson. Elle a rejoint le Théâtre du Garde-Chasse des Lilas en 2015 où elle est en particulier chargée des relations avec les publics scolaires pour les dispositifs d’éducation à l’image.


 

William Le Nindre et Camellia Tezeni

    

William Le Nindre est étudiant en BTS management hôtellerie au lycée du Gué à Tresmes à Congis-sur-Thérouanne, et Camellia Tezeni est étudiante en double licence philosophie et sociologie et ancienne élève du lycée du Parc des Loges à Évry. Tous deux ont participé au dispositif Toutes les clés pour créer un ciné-club lorsqu’ils étaient lycéens. 


 

Laurie Lassalle

Laurie Lassalle apprend en autodidacte le montage et la réalisation pendant ses études de Lettres et Cinéma à la Sorbonne Nouvelle. Musicienne, elle réalise de nombreux clips (pour Melody's Echo Chamber, Mina Tindle, Judah Warsky, La Féline). En 2014, elle met en scène son premier moyen métrage de fiction, Les Fleuves m'ont laissée descendre où je voulais (sélectionné à la Semaine de la Critique). Depuis 2015, elle anime des ateliers avec l’association 1000 Visages. En 2015, elle réalise un court métrage de fiction, tourné dans la cité de la Grande Borne avec des jeunes y habitant : Je suis Gong.


 

Soufiane Adel 

Soufiane Adel est diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle à Paris en 2006. Il commence à réaliser ses premiers films pendant ses études (Nuits Closes en 2004 et La Cassette en 2006). En 2008, son court métrage Kamel s’est suicidé six fois, son père est mort (produit par le GREC) est doublement sélectionné à l’Acid et à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes. En 2013, il réalise un long métrage documentaire, Go Forth, remarqué et sélectionné dans de nombreux festivals (Cinéma du réel, Festival du nouveau cinéma de Montréal, Lussas, etc.). Il développe actuellement l’écriture de différents projets de longs métrages documentaires et de fiction.


 

Jérémy Gravayat 

Jérémy Gravayat réalise des films (documentaires, essais, fictions) questionnant certaines réalités des migrations et de la transformation des quartiers populaires en France. Quotidien d’une réfugiée bosniaque à Paris, migrants de Calais et Sangatte, Palestiniens des territoires occupés, sans papiers et travailleurs immigrés de l’agglomération Lyonnaise, habitants des bidonvilles de la Seine-Saint-Denis. Là où le partage de l’expérience sensible pourrait permettre une autre formulation du politique.


 

Olivier Babinet 

Olivier Babinet est révélé au grand public avec la série Le Bidule diffusée en 1999 sur Canal+. Son premier court métrage, C’est plutôt genre Johnny Walker, bénéficie de l’Aide au film court du Département de la Seine-Saint-Denis. En 2011, il réalise son premier long métrage Robert Mitchum est mort, sélectionné à l’Acid à Cannes. En parallèle de ses activités de scénariste et de réalisateur, Olivier Babinet encadre pendant deux années des ateliers cinéma dans un collège d’Aulnay-sous-Bois. Son deuxième long métrage, Swagger, est né de ces rencontres.


 

Sarah Logereau

Sarah Logereau est professeure de lettres et cinéma au Lycée Romain Rolland d'Ivry-sur-Seine après avoir enseigné au Collège Claude Debussy d’Aulnay-sous-Bois pendant dix ans. Elle participe à de nombreux dispositifs et mène des projets de cinéma avec ses classes. Elle a notamment participé avec ses élèves aux ateliers encadrés par Olivier Babinet.


 

Mathieu Taviert

 

Mathieu Taviert est avocat spécialiste en droit de la propriété intellectuelle. Il a été de chargé des affaires juridiques au du Palais de Tokyo avant de rejoindre le cabinet d’Emmanuel Pierrat.


 

Anne-Laure Brénéol et Lionel Ithurralde

  

Anne-Laure Brénéol et Lionel Ithurralde sont cofondateurs et codirigeants de Malavida Films, société indépendante d’édition DVD et de distribution en salles créée en 2003 et spécialisée dans le cinéma de patrimoine depuis 2005.


 

Laurent Cormier 

Laurent Cormier est directeur du patrimoine cinématographique du CNC depuis 2010. Après avoir travaillé pendant sept ans au sein du service des autorisations et des analyses économiques du CSA, il a rejoint le CNC en 1997, d’abord comme chef de service du soutien aux industries de programmes, puis comme directeur de l’audiovisuel.


 

Laurent Cantet

Laurent Cantet entre à l’IDHEC en 1984. A sa sortie de l’école, il tourne deux courts métrages, dont Tous à la manif (Prix Jean Vigo 1995). En 1999, il réalise Les Sanguinaires, dans le cadre de la collection ARTE « 2 000 vu par... », puis Ressources humaines (César du Meilleur Premier Film). Suivent L’Emploi du temps et Vers le Sud, puis Entre les murs, d’après le roman de François Bégaudeau, Palme d’or à Cannes en 2008. Il tourne ensuite son premier film au Canada, Foxfire : Confessions d’un gang de filles, d’après le roman de Joyce Carol Oates. Puis Retour à Ithaque à La Havane. Il est co-fondateur de LaCinetek.


 

Jean-Baptiste Viaud

Jean-Baptiste Viaud, ancien rédacteur en chef du site Il était une fois le cinéma, est délégué général de LaCinetek depuis juillet 2016.


 

Emmanuel Gibouleau

Emmanuel Gibouleau travaille au sein de l’équipe du Cinématographe à Nantes depuis (et même avant) sa réouverture fin 2001. Il a été bénévole, puis chargé de communication en 2004, directeur adjoint, co-directeur, et enfin directeur depuis octobre 2014.


 

Hugues Perrot et Vincent Poli

Hugues Perrot écrit aux Cahiers du cinéma. En parallèle de cette activité, il réalise des films et contribue occasionnellement au blog filmsdursavoir.

Vincent Poli est diplômé en études de cinéma ainsi qu'en langue et culture chinoise. Il est rédacteur en chef du journal quotidien du FIDMarseille et assistant de programmation aux Journées Cinématographiques Dionysiennes (Saint-Denis). Il collabore également à des sites de critiques en ligne.