BIO INTERVENANTS 2019

 

 

Anne-Laure Gérard 

Anne-Laure Gérard est depuis 2002 responsable jeune public du Cinéma Le Kosmos à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), après avoir fait des études d’archéologie et d’histoire de l’art.


 

 

Liviana Lunetto 

Liviana Lunetto travaille avec le jeune public depuis 13 ans. Avant d’être déléguée générale de Cinéma Public, l’association du réseau des salles du Val-de-Marne, et directrice artistique du Festival Ciné Junior, elle était programmatrice à Mon Premier Festival. Par ailleurs elle est membre de l’association Les Doigts dans la prise.


 

 

Catherine Morvan

Catherine Morvan est comédienne, chanteuse et plasticienne. Elle est très vite sortie des théâtres pour rencontrer des publics variés : enfants malades, prisons, théâtre de rue. Depuis 2002, elle joue essentiellement pour la petite enfance avec la compagnie du Praxinoscope. En 2009, elle crée avec le musicien Jean-Claude Oleksiak la compagnie Les Bruits de la Lanterne. A travers ses spectacles intimes, poétiques, visuels et musicaux, elle s’adresse à tous les publics et peut ainsi défendre dans un spectre large ce qu’il y a de plus cher à ses yeux : la poésie.


 

 

Jean-Claude Oleksiak 

Jean-Claude Oleksiak est musicien. Il travaille en France et à l’étranger dans diverses formations Jazz et Musiques improvisées. Avec la Compagnie jeune public Les Bruits de la Lanterne, il développe depuis plusieurs années un grand nombre d’actions culturelles auprès de la petite enfance dans des crèches, des PMI (Protection maternelle et infantile), des centres SAJ (service accueil de jour Parent/enfant en difficulté), des écoles…


 

 

Vincent Vergone

Vincent Vergone est artiste pluridisciplinaire, sculpteur, metteur en scène, auteur de spectacles de lanterne magique et de films d’animation. Il a publié récemment Libre Jardin d’enfants, vivre et penser une culture naturelle.


 

 

Véronique Marquis

Véronique Marquis, enseignante de français au collège Joséphine Baker à Saint-Ouen, participe régulièrement à des parcours La Culture et l'Art au Collège avec Cinémas 93 et a accueilli en 2018/2019 la chorégraphe Christina Towle dans le cadre d'un Parcours d'Education au Regard avec les CIP.


 

 

Virginie Combet

Virginie Combet, issue du cinéma documentaire, réalise en 2004 la série de vidéodanses Parcours dansés, sur des créations de danse contemporaine. Elle est également fondatrice et programmatrice de Ciné-Corps, festival international de films sur le corps et ses possibles à travers la danse. Elle mène des ateliers de cinéma et de danse avec des adolescents hospitalisés en psychiatrie à Paris, Marseille et Strasbourg. Elle est accompagnée par un jeune participant qui vient témoigner de son expérience autour d’un film réalisé cette année.


 

 

Ame Elle

Ame Elle est danseuse, cinéaste documentariste et co-créatrice du labo Respires, collectif d’expérimentations et de recherche sur le corps, le mouvement et la respiration. Elle anime régulièrement des ateliers artistiques, notamment dans le cadre de Collège au cinéma, où se croisent danse et arts visuels, dans des lieux où la danse ne s’invite pas d’ordinaire.


 

 

Thomas Salvador

Thomas Salvador, réalisateur, scénariste et acrobate, est lauréat de l’Aide au film court  en 2019 pour son film Briques, qui a fait l’objet d’une résidence In Situ au collège Jean Lurçat de Saint-Denis. Il travaille la question du corps dans ses performances et ses films, dont il est le principal acteur. Son premier long métrage, Vincent n’a pas d’écailles, est sorti en 2014.


 

 

Ana Maria Gomes

Ana Maria Gomes, artiste et cinéaste, s’intéresse au rôle de la fiction dans la construction des identités personnelles et au jeu de représentation au moyen de la caméra. Elle crée en 2007 l'installation vidéo Antichambre, réalisée avec des adolescents filmés dans leurs chambres. Ses recherches s’orientent aussi sur son entourage proche : son frère dans Simomen (2004), son amie d’enfance dans Teresa (2007) et son oncle avec Antonio, Lindo Antonio (2017). Son dernier documentaire, Bustarenga, brosse le portrait d’un hameau au Portugal voué à disparaître et des femmes qui l'habitent.


 

 

Nadège Haberbusch

Nadège Haberbusch, codirectrice de la structure Les Enfants du Jeu à Saint-Denis, est diplômée d'une maîtrise des Sciences de l'Éducation et d'un DESS Sciences du jeu. Passionnée par l’approche piklérienne, elle adhère rapidement aux pédagogies favorisant l'autonomie en faisant de l’enfant un acteur de ses apprentissages et de son développement. Formatrice et consultante sur le jeu et la petite enfance, Nadège Haberbusch travaille avec et en direction des parents et des professionnel.le.s de l'enfance et de l'éducation. Les Enfants du Jeu, ludothèque-ludomobile-formation, est une association située à Saint-Denis qui fait la promotion du jeu depuis plusieurs décennies.


 

 

Laurence Dabosville 

Laurence Dabosville est directrice de l’Union Française du Film pour l'Enfance et la Jeunesse (UFFEJ) en Bretagne. Cette association d’éducation populaire œuvre depuis 10 ans à promouvoir la culture cinématographique et audiovisuelle auprès des enfants et des jeunes, par l’information, la formation, la documentation, l’édition, la production et la diffusion des œuvres.


 

 

Bruno Blanche

Bruno Blanche est conseiller pédagogique départemental en arts plastiques, il est coordinateur d’École et cinéma pour la direction des Services Départementaux de l’Éducation nationale de Seine-Saint-Denis.


 

 

Sarah Génot

Sarah Génot est chargée d’actions éducatives à Cinémas 93. Elle est coordinatrice d’École et cinéma en Seine-Saint-Denis.


 

 

Alessandra Falconi 

Alessandra Falconi est directrice des Centres Alberto Manzi, à Bologne, et Zaffiria, à Rimini. Elle est également formatrice, médiatrice, créatrice de jeux et d’applications mobiles. Lors de ses activités, Alessandra Falconi mobilise un collectif de professionnels de l’art, de l’éducation et des médias autour de différents types de projet favorisant l'accès à la culture, à l’éducation et à la technologie pour les enfants et leurs familles. Le collectif conçoit des jeux des applications, des installations, des expositions, des livres, des supports pédagogiques, des vidéos, des conférences, des formations et des festivals.


 

 

Laura Cattabianchi

Laura Cattabianchi est documentaliste et médiatrice multimédia au Centre de ressources de la Gaîté Lyrique à Paris. Elle anime des ateliers et formations professionnelles avec l’objectif de valoriser la création d’applications par les artistes. Ses ateliers proposent aux enfants de développer un regard critique envers l'offre mobile de façon ludique et créative.


 

 

Françoise Feger

Françoise Feger travaille au Service Education Démocratisation Accessibilité de Musée du Louvre à Paris. Elle a participé à la mise en place du projet Le Louvre à jouer, un dispositif itinérant de médiation ludique, proposé hors des murs du musée et destiné à des groupes d’enfants de 6 à 12 ans. Il s’adresse à des publics éloignés des pratiques culturelles légitimes, sur le temps des vacances. Il a été conçu en 2016 par le service Démocratisation culturelle et action territoriale du Musée du Louvre, en réponse à l’appel à projet du Ministère de la Culture C’est mon patrimoine.


 

 

Sylvie Mateo

Sylvie Mateo, enseignante spécialisée diplômée d’un Master Cinéma, est notamment créatrice du Cin’aimant, produit et développé par Cinémas du sud & tilt. Cin’aimant est un outil innovant qui propose des jeux collectifs s’appuyant sur la remémoration d’une œuvre filmique. Il se présente sous la forme d’une sélection de photogrammes imprimés sur des cartes aimantées. Il permet des activités éducatives et pédagogiques qui concernent des domaines très variés allant de l’éducation à l’image à l’élaboration de l’expression et du langage.


 

 

L’Équipe Ludique

L’Équipe Ludique représentée par Stéphanie Pleau-Varet et Mathieu Blayo, est une agence de game design agissant sur trois pôles : la création de jeux sur mesure, qu'ils soient de formation, serious games, jeux de plateau ou grandeur nature, de tous formats et de tous supports ; le conseil aux auteurs de jeux afin de promouvoir leur création, de les soutenir en termes d'aide à la distribution ou encore de leur permettre de se faire éditer ; l'événementiel, via des chasses aux trésors, escape room personnalisés, tournois et autre coup de main ludique.


 

 

Tangui Perron

Tangui Perron est chargé du patrimoine audiovisuel à Périphérie, centre de création cinématographique dédié au documentaire, et historien. Chercheur et programmateur, il a entamé son travail sur le territoire de la Seine-Saint-Denis en collaborant, à partir de 1995, avec les salles d’Aubervilliers (le Studio) et de Bobigny (Magic Cinéma), ainsi qu’avec les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis. Tangui Perron est par ailleurs correspondant du Dictionnaire biographique du Mouvement ouvrier français (« le Maitron ») et collaborateur épisodique de la revue Positif. Dernier livre paru : L’Écran rouge, syndicalisme et cinéma de Gabin à Belmondo.


 

 

Jean-Michel Cretin 

Jean-Michel Cretin est programmateur du cinéma des 2 Scènes, scène nationale de Besançon, depuis 2005. Auparavant, il fut coordinateur pour le Festival Cinéma du réel et a participé en 2004 à la création de l’Espace Khiasma aux Lilas (Seine-Saint-Denis). Le cinéma des 2 Scènes évolue entre deux lieux polyvalents : le théâtre de l'Espace à Planoise, quartier périphérique (pour la programmation jeune public), et le Kursaal, une salle municipale au centre-ville. Sa programmation est le résultat de choix affirmés (en-dehors du flux des sorties hebdomadaires) et prend la forme d’événements une dizaine de jours par mois (logique de festival, rétrospectives, thématiques, rencontres, ateliers).


 

 

Amandine Larue

Amandine Larue est responsable cinéma du Théâtre et Cinéma Georges Simenon à Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Elle a créé l’activité cinéma de cet établissement après avoir travaillé pendant 7 ans auprès des salles du réseau Cinémas 93. Depuis 2012, parallèlement à la programmation hebdomadaire, elle a initié de nombreux projets partenariaux interdisciplinaires avec les structures culturelles de la ville, avant de se consacrer au développement d’un projet inédit « musique et cinéma » porté par le Conservatoire Francis Poulenc et le Théâtre et Cinéma G. Simenon.


 

 

Elsa Sarfati 

Elsa Sarfati est directrice de l’Espace 1789 à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), un lieu de spectacle pluridisciplinaire, scène conventionnée pour la danse, et un cinéma d’art et essai, doté de deux salles. Elle en a pris la direction en 2013 après en avoir été administratrice puis codirectrice. Précédemment encore, elle a été chargée des relations avec le public dans différents lieux culturels (centre dramatique national, festivals, etc.). Dès sa création en 1989, l’Espace 1789 a été conçu à la fois pour le spectacle vivant et le cinéma.  Il s’attache à créer des passerelles entre les activités, en particulier dans sa façon de s’adresser aux publics.


 

 

Dominique Toulat

Dominique Toulat est directeur-programmateur du cinéma de la Ferme du Buisson, scène nationale de Marne-la-Vallée, à Noisiel (Seine-et-Marne). Inauguré en 1991 dans la partie la plus ancienne de la Ferme du Buisson, le cinéma est en cours de rénovation et d’extension. Depuis le début du chantier, l’activité cinéma s’est déplacée dans la grande salle du théâtre. A l’issue des travaux, le cinéma disposera de deux salles, d’un atelier pour les pratiques et résidences de jeunes auteurs, et du Salon des Bonus pour des programmations hybrides. Le cinéma est en dialogue permanent avec les autres arts présentés au sein de la scène nationale (arts plastiques, spectacle vivant, BD...) par de récurrentes programmations croisées.


 

 

Marguerite Hême de Lacotte

Marguerite Hême de Lacotte est programmatrice cinéma à l’Espace 1789 de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) depuis 2017, après y avoir travaillé en tant que chargée des relations avec le public pour la double activité spectacle vivant et cinéma. En 2016, elle a suivi la formation continue Direction d’exploitation cinématographique à la Fémis et a rédigé dans ce cadre un mémoire intitulé Les Enjeux du hors film dans les salles Arts et Essai.


 

 

Roger Odin 

Roger Odin est professeur émérite de Sciences de la Communication à l'Université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle où il a dirigé l’Institut de Recherche en Cinéma et Audiovisuel de 1983 à 2003. Au sein du Ministère de l’Éducation nationale, il a présidé la commission de mise en place des enseignements de cinéma et audiovisuel dans le secondaire et à l’université. Théoricien de l’approche sémio-pragmatique, il a été l’un des premiers à prendre le cinéma amateur comme objet d’analyse et à constituer un groupe de recherche sur le sujet. Aujourd’hui, il codirige avec Laurence Allard et Laurent Creton un groupe de recherche sur les téléphones mobiles.


 

 

Emilie Brisavoine 

Emilie Brisavoine a grandi sous un pylône à haute tension dans le sud de la France. Après une adolescence insomniaque passée au côté de Stephen King, elle monte à la capitale étudier les arts appliqués à l’École Duperré. À la suite d’une expérience de designer, elle fait des dessins sur le monde, les femmes et les chiens. Elle apparaît dans La Bataille de Solferino de Justine Triet, puis joue dans Peine Perdue d’Arthur Harari. Son premier long métrage, Pauline s'arrache, a été sélectionné à l'ACID à Cannes en 2015 et est sorti au cinéma en décembre 2015. Elle travaille actuellement sur son second long métrage, de fiction cette fois-ci.


 

 

Bojina Panayotova

Bojina Panayotova grandit dans la Bulgarie communiste et saute dans le bain occidental après la chute du mur. Elle étudie la philo à l’École Normale Supérieure et le cinéma à la Fémis où elle rencontre le collectif de réalisateurs-producteurs Stank. Avec leur soutien, elle explore son Far East bulgare dans deux « films sauvages » plébiscités dans les festivals : le court métrage L’immeuble des braves soutenu au titre de l’Aide au film court a remporté le Prix du meilleur documentaire au Festival Silhouette, et le long métrage Je vois rouge a été sélectionné à la Berlinale avant de sortir au cinéma en avril 2019. Elle collabore également avec le réalisateur Boris Lojkine en co-écrivant Camille, Prix du public à Locarno, sorti en salles en octobre 2019.