ACTUALITÉS PARCOURS LA CULTURE ET L'ART AU COLLÈGE

Tout au long de l'année, nous vous donnons des nouvelles des parcours La Culture et l'Art au Collège : actualités, focus sur les artistes, sorties, restitutions...

 


> DES NOTES ET DES IMAGES

 

Le projet de création d'un ciné-concert autour d'une séquence du film The Kid de Charlie Chaplin a débuté à Montreuil au collège Paul Eluard. Les collégiens seront amenés tout au long du parcours à appréhender les codes du cinéma burlesque et à comprendre l'importance des thèmes musicaux par la mise en valeur du récit d'un film.

Les élèves ont assisté en décembre à la projection au cinéma Le Méliès du film, suivie de la première séance d'atelier avec le musicien et compositeur Marc Lebeau et le chef d'orchestre Mathieu Braud.

 

La première séance de l'atelier en décembre a permis, entre autres, à la classe et aux artistes de choisir l'extrait du film The Kid qu'ils auront pour mission de mettre en musique dans le cadre du parcours. La visite de l'exposition Chaplin, l'homme orchestre à la Philharmonie de Paris, a donné des clefs de lecture aux élèves pour replacer ce film dans la carrière et la vie de l'artiste.

  

Le Théâtre municipal Berthelot-Jean Guerrin de Montreuil, qui accueillera le ciné-concert conçu par les élèves dans le cadre du parcours en fin d'année scolaire, a proposé à la classe le spectacle L’Origine : Expérimentation de l’étonnement, mis en scène par Marie Clavaguera-Pratx, suivi d'une rencontre avec le comédien Emilien Gobard. L'expérience a été riche pour la classe, qui a également découvert ce lieu culturel de leur ville.

 


>  UN SUPER-HEROS DANS MON COLLEGE

La réalisatrice Angèle Gohaud a débuté son parcours avec la classe ULIS du collège Irène et Frédéric Joliot Curie de Pantin. Les élèves vont travailler avec elle autour de deux genres cinématographiques : le western et le film de super-héros. La finalité du parcours sera la réalisation d'un court métrage collectif dans lequel les collégiens transformeront la cour de récréation en désert et/ou en lieu d'exploit, le temps d'un duel.

La classe ULIS a pu, lors des premières séances avec la cinéaste, manipuler le matériel de tournage, se mettre en scène pour appréhender différents postes (devant ou derrière la caméra), et réfléchir à différents portraits de super-héros.

 

Leur première sortie culturelle a eu lieu à l'automne au Ciné 104 de Pantin, avec la projection des Indestructibles de Brad Bird. Ils ont pu aborder une des notions centrales de leur parcours : le duel.

 

Suite à leur initiation aux codes du film de super-héros, les élèves ont ensuite appréhendé ceux qui caractérisent le western. Leur découverte du film Le train sifflera trois fois de Fred Zinemman, va sûrement les inspirer pour la suite du projet : la phase d'écriture de leur court métrage collectif. Cette deuxième séance au Ciné 104 a été un moment intergénérationnel car des résidents de la maison de retraite La Seigneurie se sont joints à la projection et au débat.

  

 


>  LA VILLE COMME ESPACE POETIQUE

Le parcours initié par la réalisatrice Paula Ortiz est lancé au collège Pablo Neruda de Pierrefitte-sur-Seine. Inspiré par des textes de Louis Aragon, les élèves vont être invités à s'approprier l'espace qu'ils habitent grâce à une réflexion globale cinématographique, géographique et littéraire. Le film collectif qu'ils réaliseront sera pensé comme une déambulation dans la ville en vue de constituer une trace de l'imaginaire avec des références culturelles et personnelles des collégiens.

Les deux premières séances ont été consacrées à la prise en main du matériel de tournage, avec deux petits exercices de réalisation. Les élèves ont ainsi réalisé dans le collège des "vues Lumière" en s'inspirant de La Sortie de l'usine Lumière à Lyon et appréhendé le hors-champ en faisant un remake des plans de fin de Blow-Up d'Antonioni.

 

Leur première sortie culturelle a eu lieu en début décembre aux Rencontres du cinéma documentaire coordonné par Périphérie, au Cinéma Le Méliès de Montreuil. Ils ont découvert dans ce cadre trois courts métrages documentaires mettant en scène la ville et l'espace : Beppie de Johan van der Keuken, Espace d'Eleonor Gilbert et La Sole, entre l'eau et le sable de Angèle Chiodo.

 

La classe poursuit son travail autour du portrait poétique de leur ville. Ils sont allés faire des repérages, accompagnés de Paula Ortiz, dans les lieux qu'ils apprécient à Pierreffitte (le centre social MCP et la cité rose), en vue de la première session de tournage. Ils devront avant cela finaliser la phase d'écriture de leurs saynètes filmées.

  

 


>  LA MEMOIRE ANIMEE DES OBJETS

Le parcours mené par la cinéaste Valérie Raoult a débuté en octobre au collège Gustave Courbet de Romainville. En vue de réaliser un film d'animation collectif surréaliste avec des matériaux de récupération et des objets issus de leur histoire personnelle, les élèves ont été initiés à la technique d'animation image par image et ont débuté le travail de collage et d'écriture automatique, inspirés par les oeuvres issues des artistes du mouvement surréaliste. Chacun d'entre eux a ensuite pu présenter les différents éléments composant son collage pour esquisser un premier storyboard.

 

Côté sorties culturelles, les élèves ont assisté début novembre au Cinéma Le Trianon de Romainville à la projection du programme de courts métrages de Norman McLaren : Jeux d'images. Ils ont ainsi pu découvrir d'autres techniques d'animation : stop-motion, peinture animée ou encore le grattage sur pellicule pour compléter leur parcours artistique.

  

Le tournage a été finalisé pour les élèves participant au projet avec Valérie Raoult. Chacun a pu tour à tour animer objets personnels et fonds colorés, sous forme de cadavre exquis.

 

La dernière séance a été dédiée à la sonorisation du film. Les élèves ont été invités à enregistrer sons et bruits émanents des objets et de leur environnement. Le film finalisé au début de janvier sera projeté dans le cadre d'une restitution publique en fin d'année scolaire.

  

 


> FANTOCHES

Le parcours étroitement pensé en lien avec le Parc Départemental Georges-Valbon de La Courneuve a commencé fin novembre, avec une première sortie dans les sous-bois. Les élèves du collège Politzer de la ville a participé à un atelier "faune du sol" encadrés par une technicienne du parc. Ils ont ainsi prélevé et analysé des espèces animales et végétales vivant dans ce milieu naturel, avant de récolter feuilles, racines, marrons, glands, bâtons, en vue de créer les masques de leurs "fantoches", créatures fantasmagoriques et poétiques qu'ils convoqueront dans le court métrage qu'ils réaliseront en collectif, avec la cinéaste Paula Ortiz.

 

La classe s'est rendue pendant le mois de décembre au cinéma L'Etoile de La Courneuve pour la projection du film Jason et les Argonautes de Don Chaffey. Nul doute que les créatures chimériques qui hantent le long métrage ne les inspirent durant leur parcours artistique.

 

La première séance d'atelier avec Paula Ortiz a eu lieu en janvier. Les collégiens ont découvert des éléments iconographiques pour nourrir leur imaginaire. Ils ont ensuite associé un monstre à un lieu du parc et à une émotion. Dans le cadre du dispositif Collège au Cinéma, ils ont assisté à la projection de Frankenstein de James Wales à l'Etoile de La Courneuve, avant de se rendre quelques jours plus tard au Musée du Louvre pour suivre une visite guidée autour du thème "Quand l'Antiquité inspire les artistes".