PARCOURS 2020/2021

Voici les 14 parcours La Culture et l’Art au Collège 2020/2021

 

... 3 parcours 2019/2020 seront finalisés à l'automne 2020, en raison de la crise sanitaire liée à l'épidémie de Covid-19 : "Des notes et des images", "Il était une fois Bamako" et "Un super héros dans mon collège". Plus d'informations ici.

 

A LA RECHERCHE DE NOS PAYSAGES INTERIEURS

Artiste : Sandrine Nicolas, metteuse en scène et interprète
Collège : Colonel Fabien, Montreuil

En s’inspirant du cinéma de Marguerite Duras et du texte de Sandrine Nicolas, Brumes, le récit d’une fugue, les élèves chercheront avec cette metteuse en scène l’onirisme dans leur environnement immédiat. Initiés aux notions de regard et de points de vue, ils filmeront des traversées imaginaires avec leur smartphones, aidés par le réalisateur Pascal Toutain. Les collégiens réaliseront leurs propres versions du voyage introspectif de Brumes en débusquant dans leur quotidien : poésie, décalage et inattendu.
 

A TROIS, ON S'EVADE

Artiste : Michaël Dacheux, réalisateur
Collège : Anatole France, Les Pavillons-sous-Bois

Le cinéaste Michaël Dacheux et Alexane Brochard, chercheuse spécialiste des révoltes d’enfants, proposeront aux élèves de travailler sur la fugue et la mutinerie, constitutrices d’une communauté avec alliances et rapports de pouvoir, en rupture avec l'autorité des adultes. Les collégiens documenteront, en s’emparant de diverses formes d’expression artistique, les façons dont un groupe peut investir un nouveau territoire et s’organiser pour inventer des jeux et un langage particulier.
 

ART BRUT

Artiste : Paula Ortiz, réalisatrice documentariste
Collège : Nelson Mandela, Le Blanc-Mesnil

Ce projet s’inspire du travail des artistes d’art brut, créateurs autodidactes d’environnements visionnaires comme Le Palais idéal du Facteur Cheval ou la maison de Picassiette, en marge des diktats du monde de l’art officiel. Les élèves et la cinéaste Paula Ortiz inventeront un monde peuplé de créatures fabriquées avec des matériaux de récupération, puis filmées à la manière de Junkopia de Chris Marker. Ils créeront une composition musicale pour renforcer l’ambiance insolite et dystopique du film.
 

L'ATTRACTION DE LA MATIERE MOUVEMENTEE

Artiste : Valérie Raoult, réalisatrice de cinéma d’animation
Collège : Jean Jaurès, Montreuil

Valérie Raoult, cinéaste d’animation, créera avec les élèves un film expérimental à l’écriture instinctive qui donnera sa placera à l’étrange et à l’attraction. Pour éveiller leurs regards à l’abstraction, ils expérimenteront sur la table lumineuse et via la projection de diapositives, les jeux d’ombres et lumières créés par des matériaux préalablement collectés. Cette démarche interrogera l’utilisation des technologies anciennes et récentes et favorisera des expériences esthétiques.
 

LE CINEMA FANTOMATIQUE

Artiste : Vincent Weber, réalisateur
Collège : Georges Politzer, La Courneuve

Le réalisateur Vincent Weber et les élèves réaliseront en collectif un film court, tour à tour devant ou derrière la caméra, à la manière d’un cadavre exquis. En plaçant l’improvisation comme principe d’écriture, les collégiens inventeront dans l’instant un objet filmique autour d’une figure centrale du cinéma : le fantôme. En partant des lieux communs et pour se rapprocher du singulier et de l’intime, ils utiliseront le décor du collège comme terrain de jeu et d’expression afin de convoquer l’impalpable.
 

CORRESPONDANCES

Artiste : Camille Gasser, designer
Collège : Pablo Neruda, Aulnay-sous-Bois

A travers les notions d'échanges culturels, de voyage et de registre épistolaire, les élèves seront invités par l’artiste designer Camille Gasser à composer un corpus de créations sur différents supports (sons, textes et images), un répertoire évoluant au fur et à mesure que les élèves dialogueront entre eux et avec des correspondants d'autres classes, voire avec d’autres artistes. Les travaux alterneront entre productions écrites, orales et multimédia.
 

ECHAPPES DU PARC

Artiste : Valentin Pinet, réalisateur
Collège : Antoine Laurent de Lavoisier, Pantin

Le cinéaste Valentin Pinet réalisera avec les élèves un film court ayant pour terrain de jeu le parc Henri Barbusse de Pantin. Les possibilités cinématographiques du lieu seront exploitées tel un studio de cinéma à ciel ouvert. Le point de départ sera la fugue d’un groupe d’élèves lors d’une course d’orientation. Cette fiction fortement documentaire, nourrie par les expériences de repérage et d’improvisation collectives des collégiens, empruntera aux genres du western et de la comédie.

 

LES GRANDS CHEMINS, PORTRAITS DOCUMENTAIRES D'ELEVES PRIMO-ARRIVANTS

Artiste : Anush Hamzehian, réalisateur documentariste
Collège : Evariste Galois, Epinay-sur-Seine

Le cinéaste documentaire Anush Hamzehian, accompagné de la monteuse Cécile Martinaud, interrogera les élèves sur le rapport objectivité/subjectivité. Ils se demanderont comment choisir un sujet et adapter son regard (photo ou vidéo) sur lui. Ils s'intéresseront à la notion d'héritage culturel à travers le portrait. Leur travail entrera en correspondance avec celui de jeunes habitants de la cité des Tarterets à Corbeil Essonne : un collage de portraits réalisé en collaboration avec les deux artistes et le Théâtre de l'Odéon.
 

HOSPITALITES

Artiste : Aline Fischer, réalisatrice documentariste
Collège : Georges Politzer, La Courneuve

La cinéaste Aline Fischer et les collégiens réfléchiront aux notions de migration, d’exil et d’hospitalité, dans une démarche de cinéma direct documentaire. Les élèves mèneront une enquête autour de voyages vécus ou rêvés sous la forme d’un film court polyphonique. Initiés aux techniques d’entretien, ils « filmeront la parole » dans la classe puis rencontreront un travailleur social œuvrant avec des réfugiés pour porter haut la voix de mineurs isolés devant la caméra, dans un volet performatif.
 

L'ATTRACTION DE LA MATIERE MOUVEMENTEE

Artiste : Valérie Raoult, réalisatrice de cinéma d’animation
Collège : Jean Jaurès, Montreuil

Valérie Raoult, cinéaste d’animation, créera avec les élèves un film expérimental à l’écriture instinctive qui donnera sa placera à l’étrange et à l’attraction. Pour éveiller leurs regards à l’abstraction, ils expérimenteront sur la table lumineuse et via la projection de diapositives, les jeux d’ombres et lumières créés par des matériaux préalablement collectés. Cette démarche interrogera l’utilisation des technologies anciennes et récentes et favorisera des expériences esthétiques.
 

LES LEGENDES FANTASTIQUES DE GAGNY

Artiste : Angèle Gohaud, réalisatrice
Collège : Théodore Monod, Gagny

La réalisatrice Angèle Gohaud et les collégiens quitteront la salle de classe pour regarder autrement les paysages de leur quotidien. Ils réaliseront un film fantastique en s’inspirant des multiples légendes urbaines locales, notamment celles afférentes aux structures métalliques de dinosaures du Bois de l’Etoile, ainsi qu’aux Carrières Saint-Pierre, abandonnées dans la forêt. L’univers de leur court métrage pourra être un monde dystopique, ou bien tout droit sorti d’une autre époque, future ou passée.
 

MA VILLE AU FUTUR

Artiste : Angèle Gohaud, réalisatrice
Collège : Victor Hugo, Noisy-le-Grand

Les élèves enchanteront leur lieu de vie avec la cinéaste Angèle Gohaud en le réinventant, grâce aux pouvoirs du cinéma de science-fiction. Ils réaliseront la bande-annonce d’un film en faisant un important travail de regard et cadrage. Ils imagineront un univers singulier en s'appropriant les architectures et paysages grandioses autour du collège : les Arènes de Picasso (dites « Les Camemberts »), le centre commercial Les Arcades ou Les Abraxas, à l'instar de Terry Gilliam qui a fait de ce lieu le décor de Brazil.

 

MAPPING D'IMAGES SUR MON COLLEGE

Artiste : Carolyn Laplanche, monteuse et mappeuse
Collège : Gustave Courbet, Romainville

L’artiste Carolyn Laplanche initiera les élèves au montage et au mapping, technique multimédia permettant de projeter de la lumière et des images sur des volumes. Ils composeront une œuvre originale qui sera projetée sur la façade du collège lors d’une performance. Pour la créer, ils confronteront des motifs qui se répondent dans des films soutenus au titre de l’Aide au film court du Département de la Seine-Saint-Denis. Les images de la fresque seront autant de fenêtres réinventant des histoires, à la manière de Fenêtre sur cour  d’Hitchcock.

 

PORTRAIT(S) A L'HEURE DU NUMERIQUE

Artiste : Robin Robles, réalisateur
Collège : Le Clos Saint-Vincent, Noisy-le-Grand

Les élèves créeront avec le cinéaste Robin Robles un portrait ou un autoportrait photographique, filmique ou sonore. A l’heure des selfies et d’Instagram, le champ des possibles est infini, les moyens sans cesse renouvelés (perche à selfie, applications pour « augmenter » les photos…), mais peut conduire à une perte de repères et de contrôle. Alors que leur rapport aux images est souvent immédiat et éphémère, les élèves verront que leur pratique quotidienne intuitive s’inscrit dans une tradition artistique.
 

REPRESENTATIONS DES FEMMES DANS LES ARTS VISUELS ET LE LANGAGE

Artiste : Giulia Casagrande, réalisatrice
Collège : Théodore Monod, Gagny

Les élèves s’initieront avec la cinéaste Giulia Casagrande à l'écriture filmique et la pratique du remploi d'images d'archives dans des créations questionnant les stéréotypes et les représentations des femmes dans les médias. Ce projet interdisciplinaire permettra aux élèves de découvrir, mettre en perspective et valoriser le travail des femmes qui ont marqué l'histoire des arts visuels et du langage, d'être sensibilisés à l'égalité homme-femme et à une nouvelle représentation des femmes dans la société.
 

 


 

... SUIVRE L'ACTUALITÉ DES PARCOURS